GLOSSAIRE LOISIRS ET DECO
D'ACETATE A BRONZE


... ...

Glossaire d'Acétate à Bronze

ACETATE : L'acétate de cellulose est un composant des films plastiques tels le rhodoïd. L'acétate étant très sensible à l'eau qui la fait gonfler, les films doivent être protégés de l'humidité. En ce qui concerne la couture on donne également le nom d'acétate à une fibre cellulosique très souple et brillante qui est principalement utilisée pour réaliser des doublures.

ACETONE : Ce liquide incolore et inflammable est utilisé comme solvant. Dissolvant volatil pour les graisses, il est d'une grande utilité pour la peinture à l'huile. Pour les détrempes, il est employé comme agent durcisseur. Il est nécessaire de prendre des précautions lors de son usage car en plus d'être inflammable, l'acétone, mis au contact de la peau, peut provoquer des irritations.

ADJUVANT : Produit que l'on ajoute à un matériau pour le seconder en renforçant son action et son efficacité. On peut citer comme exemple d'adjuvants : la cire dans la peinture à l'huile, la glycérine dans certaines peintures, le fiel de bœuf dans la gouache…

ALCANTARA : Utilisé, principalement en ameublement, c'est une matière synthétique qui ressemble au daim. L'alcantara est composé de fibres de polyéther de polyester, ce qui lui donne de la souplesse et lui permet de garder sa forme et sa texture initiale longtemps. De plus ses couleurs résistent au temps. Son grand avantage est donc son inaltérabilité.

ALKYDE : Désigne une résine synthétique qui a remplacé les résines traditionnelles à base d'huile de lin. C'est actuellement le liant de la majorité des peintures et des vernis à l'huile.

ALLA PRIMA : Terme qui vient de l'italien On dit d'une peinture sur toile qu'elle est faite "alla prima" lorsqu'aucune ébauche n'a été réalisée. De plus le tableau doit être effectué en une seule fois. C'est aussi une technique qui consiste à appliquer les peintures les une après les autres sans attendre le séchage, les imperfections des mélanges ainsi obtenues créent les effets du tableau. La peinture la mieux adaptée est la peinture à l'huile du fait de son temps de séchage relativement long.

ALQUIFOUX : Nom donné par les potiers à la galène. C'est un élément à base de sulfure de plomb qui sert à vernisser les céramiques lorsqu'il est mélangé à du sable et de l'argile. Il est utilisé pour toutes les poteries vernissées.

ALUN : C'est un sulfate d'aluminium et de potassium. Il aide à la fixation des teintures. Du fait de son pouvoir durcissant, on le met en complément des liants dans certaines colles (de peau ou à la caséine) pour donner de l'imperméabilité après le séchage.

AMIDON : Solution fabriquée à partir de substances végétales (pomme de terre, riz, maïs…) qui sert à empeser des textiles, on parle alors d'empois d'amidon. De nos jours, il existe de l'amidon en bombe, très pratique à utiliser. En trempant un textile dans un bain de matières épaississantes on augmente, par l'amidonnage ou l'empesage, sa raideur. Pensez à amidonner vos napperons, ils seront transformés.

APLAT : Par ce terme, on désigne la façon d'appliquer la couleur mais également une technique picturale. Une teinte unie et bien soutenue est posée sur une surface, sans aucune nuance de ton, dans un tableau ou une gravure. Les peintures antiques sont un exemple de cette technique, qui est la technique de base la plus simple de la peinture.

APPLIQUE : Par cette technique, on coud des motifs sur un tissu en faisant des petits points invisibles. Il existe plusieurs techniques d'appliqué : rentré à l'aiguille, traditionnel, en relief, inversé, de broderie perse… Dans le patchwork, on utilise l'appliqué pour coudre des motifs ou des personnages, en cousant sur un fond des tissus de formes et de tailles différentes.
... ...
APPRET : Désigne la première couche posée sur une matière destinée à être peinte. Généralement blanche, elle permet de masquer les défauts du support et permet l'accroche de la peinture. Cette couche de préparation rend le support moins absorbant. Par exemple pour la peinture à l'huile on enduit la toile de colle et d'huile avec de commencer à peindre. L'apprêt est également un terme employé dans la préparation de certains textiles.

AQUEUX : Ce terme vient du latin "aqua" qui signifie "eau". Qualifie un mélange comprenant en grande majorité de l'eau.

ARGILE : Appelée terre glaise ou terre des potiers, c'est une roche sédimentaire. Grasse au toucher, elle est imperméable. Additionnée d'eau, elle peut être facilement façonnée grâce à ses grandes qualités d'élasticité et de souplesse. Il existe plusieurs sortes d'argiles, elles sont formées par la décomposition des roches feldsphaliques. L'argile blanche (kaolin) est utilisée dans la fabrication de la porcelaine. L'argile réfractaire quant à elle, résiste à de très hautes températures. L'argile smectique (ou terre à foulon) est utilisée pour dégraisser les textiles.

ASSIETTE A L'ANCIENNE : Également appelée "Assiette de Fontenay". C'est une mixtion préparatoire pour la dorure. De couleur rouge brique, elle se passe, en sous-couche, au pinceau. En plus de donner des reflets, elle permet une meilleure accroche de la dorure (par exemple à la feuille). On peut l'utiliser pour les meubles en bois et les encadrements.

ATTACHE PARISIENNE : Appelée "brad" en scrapbooking. Cette attache, servant à fixer, est composée de deux parties que l'on passe à travers un œillet ou un trou. Existant en plusieurs couleurs l'attache parisienne devient, par exemple en scrapbooking, un élément de décoration.

AUTO-AGRIPPANT : Il a été inventé par un ingénieur suisse, Georges de Mestral, en 1951. Un ruban auto agrippant est un ruban double adhésif. L'un des côtés, le mâle est muni de petits crochets et l'autre, le côté femelle, de petites boucles pour bien s'emboîter. L'auto agrippant peut être fait en textile ou en plastique. D'une grande utilité en couture, il trouve également sa place dans de nombreux loisirs créatifs.

BADIGEON : C'est une détrempe qui est principalement composée de liant, de lait de chaux et de colorant. Il peut également contenir de l'huile de lait ou de la caséine. On appelle également badigeon, une technique, très décorative, d'application de la peinture. Le badigeon peut être mis sur du plâtre, du bois ou de la pierre.

BALSA : Bois d'Amérique Centrale, extrait d'un très grand arbre de la famille des bombacées. Son nom vient d'Espagne où il signifie " radeau ". Grâce à sa légèreté, il est notamment utilisé dans la fabrication des miniatures et des modèles réduits. Il doit quand même être manipulé avec précaution car relativement cassant.

BARBOTINE : C'est une pâte argileuse relativement liquide utilisée en poterie. Elle sert d'engobe, à souder des parties ou encore à réaliser un décor en relief. Divers adjuvants peuvent être incorporés à ce mélange qui est très fluide. On appelle également barbotine la poterie décorée d'émaux et de reliefs.

BATIK ou BATTIK : Ce terme est d'origine javanaise. Son origine remonte à mille ans environ. C'est une forme de peinture sur tissu. Le tissu de coton ou de soie est teint, par trempage, après avoir été recouvert, à certains endroits, de cire. De façon plus "moderne" le batik peut être réalisé en appliquant directement sur le textile de la peinture à l'aide d'un aérographe. On appelle batik la technique et le tissu issu de ce procédé.

BATISTE : L'origine de cette toile remonte au 13ème siècle. Un tisserand, Baptiste Cambray, originaire de la région de Cambrai inventa un procédé de tissage permettant d'obtenir une toile très fine. Toile de lin très fine et très serrée. On en trouve de nos jours en coton et en soie.
...

...
BATTIK : Voir Batik

BISCUIT : Cette porcelaine blanche, cuite au four et non émaillée, imite le grain du marbre. C'est en fait un objet qui, cuit à 1000°C, pourra être décoré. Le biscuit de faïence est très poreux, contrairement au biscuit de porcelaine qu'une cuisson à 1400°C minimum a permis l'imperméabilisation. Les plus connues sont les figurines de Saxe et de Sèvres.

BITUME DE JUDEE : C'est un hydrocarbure naturel que l'on utilise pour patiner, vieillir et vernir. Par exemple, le vernis à ombrer. Il s'utilise pour le bois et les métaux.

BLAIREAU :Pinceau en poils de blaireau très doux utilisé pour enlever les traces laissées, en peinture, par les pinceaux et les brosses. Grâce au blaireautage on donne à la couche de peinture un fini et un aspect plus polis.

BLANC D'ESPAGNE : Voir Blanc de Meudon

BLANC DE MEUDON : Appelé également Blanc d'Espagne ou Blanc de Troyes. C'est de la craie raffinée. Ce carbonate de calcium est épuré et pulvérisé. Il est employé comme charge.

BLANC DE ZINC : Appelé aussi Blanc de Chine. C'est le plus ancien des pigments et il a remplacé la céruse lors de son interdiction d'utilisation. Cet oxyde de zinc, blanc et bleuté, qui améliore le séchage, est souvent additionné à un autre pigment car il possède un faible pouvoir couvrant.

BLANC DE TROYES : Voir Blanc de Meudon

BOIS FLOTTE : Bois usé et blanchi par l'eau. On le ramasse au bord de l'eau (mer, rivière), mais on peut également le fabriquer soi-même. Pour cela, il faut récupérer des branches et enlever l'écorce. Ensuite, faites les tremper dans de l'eau de Javel. Le bois flotté sert à faire des sculptures.

BOL D'ARMENIE : Voir Bol rouge

BOL ROUGE : Constituée d'argile naturelle, cette préparation est utilisée pour la dorure à la feuille, en préparation de base. On appelle bol d'Arménie une argile utilisée pour la dorure à l'eau, appliquée principalement sur du bois.

BOUCHE-PORES : C'est un enduit utilisé pour obstruer les pores du bois et, plus généralement, tous les matériaux poreux. Il en existe de nombreuses sortes et de nombreux procédés d'application. Teinté ou non, il sert principalement d'apprêt, de lissant et d'imperméabilisant. Comme exemple de bouche-pores, on peut nommer l'huile de lin ou certaines cires.

BOUTIS : Il tire son nom de l'ancien français "bouter" qui signifie "pousser". Broderie d'origine provençale, réalisée avec des mèches de coton passées entre deux tissus pour donner du relief au motif brodé. Dans la réalisation du boutis, le principe est que le dessous doit être aussi beau que le dessus.

BRONZE : Ce nom désigne les alliages de cuivre et d'étain. En règle générale un bronze contient au minimum 60 % de cuivre. Le plus grand avantage du cuivre, autre que sa beauté dans les sculptures, est qu'il résiste très bien à la corrosion donc à l'usure du temps. De nombreuses sculptures sont réalisées en bronze.
... ...

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

N'hésitez-pas, nous répondons à toute demande dans les 24 heures au maximum. cliquez sur le lien ci-après :

​​FORMULAIRE UNIQUE

Ne perdez pas de vue que d'autres questions peuvent avoir été posées directement sur le FORUM et ne pas être reprises ici.
Faites-y donc un petit tour et utilisez la fonction "Recherche", en haut et à droite de chaque page.                                                                                            

RETOUR GLOSSAIRE LOISIRS ET DECO                                        RETOUR AU CHOIX DES GLOSSAIRES

... ...

​(©)) 2007 - 2017 - homejardin.com Droits enregistrés sous le N° 00045038 auprès de
CopyRightDepot
Hébergeur : ONLINE SAS
​BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour