LOISIRS ET DECORATION
​FICHES TECHNIQUES​
BOUGIE AVEC CUISSON - PAGE 1


... ...

Bougie avec cuisson page 1

L'origine de la Bougie remonte à la nuit des temps.

Étymologiquement, le terme bougie provient de la ville de Bougie en Algérie d'où l'on exportait beaucoup de cire.

Pendant des siècles, son but était principalement utilitaire, pour l'éclairage, mais elle servait également de marque de dévotion.

Elle était, autrefois, faite uniquement à base de cire d'abeille.

Maintenant, en plus de cette méthode traditionnelle, on peut les confectionner avec de la cire-gel, du sable de cire, du gel ou de la paraffine.

Ces nouvelles techniques permettent de réaliser toutes sortes de formes et de structures de bougies.

Elle est devenue, un accessoire complet de décoration puisque l'on peut, en plus de leurs diverses formes, les agrémenter de peinture, de collage, d'incrustations, etc…

Elles permettent de mettre en scène une pièce avec des jeux originaux d'éclairage, et leur confection est très ludique.

On peut, également les acheter toutes faites et simplement les décorer.

Dans cette fiche, nous allons voir comment réaliser et réussir des bougies nécessitant une cuisson.

Un peu plus longue en préparation que la technique des bougies sans cuisson, ce procédé présente l'avantage de permettre la création de nombreuses formes de bougies et de pouvoir davantage les décorer et les personnaliser.

Il ne faut pas oublier, avant de commencer, de bien protéger le plan de travail, pour éviter les éclaboussures.
... ...

DESCRIPTION DETAILLEE DU MATERIEL

Cire d'abeille : La bougie à la cire d'abeille est une bougie traditionnelle.

En se consumant, elle dégagera un léger parfum de miel. Le point de fusion de la cire d'abeille est à 65°.

Elle est conditionnée sous forme de granulés.

Cire gel : Le gel à bougie brûle plus lentement, environ trois fois moins vite que la paraffine.

Son point de fusion est à 70°.

Transparente, teintée ou non, la cire gel est idéale pour créer des bougies multicolores avec des reflets, des effets et des inclusions.

Paraffine : Le point de fusion de la paraffine est de 55°.

Stéarine : Appelée également acide stérique, elle peut être ajoutée à la paraffine ou utilisée seule.

Elle apportera toutes sortes de nuances et des reflets irisés très doux.

En cas de mélange avec la paraffine à raison de 20% de stéarine maximum, l'aspect de la bougie sera plus brillant.

Le point de fusion de la stéarine est à 60°. Elle est idéale pour confectionner des bougies à colorer.

Mèche à bougie : En coton pressé, elle s'achète à l'unité pré-coupée ou en grande longueur (3 ou 5 mètres) à couper.

Pour une bonne combustion, la taille de la mèche doit être proportionnée à la taille de la bougie.

Plus la bougie est grosse plus la mèche doit être grosse.

Si la mèche est trop fine, la flamme ne parviendra pas à faire fondre la bougie entièrement jusqu'au bord et elle deviendra difficile à allumer.

Par contre, si elle est trop grosse, la bougie fondra trop vite.

Pastille de cire adhérente : Elle permet de fixer la mèche sur le fond du contenant avant le coulage de la cire fondue.

Moule : Le choix des moules est multiple.

Les moules spéciaux pour les bougies sont très pratiques avec leur système de guide-mèche.

On trouve également dans le commerce des moules spécifiques à la confection des bougies flottantes.

Contenant : Tous les contenants sont possibles du moment qu'ils résistent à la chaleur, tant celle lors du coulage de la cire que celle de la combustion de la bougie.

L'imagination fera le reste.

Pot à fondre : C'est un ustensile en plastique qui sert à fondre la cire au bain-marie.

Sans être indispensable, il est pratique car il possède un bec verseur et est compatible avec le micro-ondes.

• Thermomètre de cuisson : Il est très utile pour bien respecter les températures lors de la fabrication des bougies.

Chauffe-cire.
...

...

NETTOYAGE DU MATERIEL :

Le matériel de cuisson, les moules et les contenants doivent être réservés à l'usage exclusif de la fabrication des bougies.

En cas de cuisson de la cire en gel, il faut laisser refroidir ce qui reste au fond de la casserole, il n'y aura plus qu'à le retirer avec les doigts.

En cas de cuisson des autres types de cire, si le reste n'est plus liquide, le faire refondre un peu puis le retirer avec un papier absorbant.

Dans tous les cas il faut ensuite bien nettoyer la casserole pour retirer tous les reliquats de cire.

CHOIX DU CONTENANT :

Les bougies en gel de cire se font directement dans le contenant de destination.

Dans un moule, leur texture très gélatineuse complique le démoulage et le résultat est aléatoire.

Pour laisser paraître toute la transparence et la beauté du gel le contenant doit être en verre.

Ce peut être un photophore, un verre, en pot, un vase...

Les bougies confectionnées avec la cire d'abeille, la paraffine ou la stéarine seront coulées dans des moules ou directement dans des contenants.
... ...

​(©)) 2007 - 2017 - homejardin.com Droits enregistrés sous le N° 00045038 auprès de
CopyRightDepot
Hébergeur : ONLINE SAS
​BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour