Aquarelle -Page 1

Recherche personnalisée

 

 
 
Étymologiquement Aquarelle vient " d'acqua " qui signifie eau, c'est donc une peinture très légère avec des couleurs diluées à l'eau. 

C'est une technique picturale très ancienne mise au point par l'homme.

Dans la préhistoire les hommes des cavernes utilisaient ce procédé, avec uniquement deux couleurs, l'ocre et le noir.

Pour lier les pigments ils utilisaient leur salive.

Le procédé de l'Aquarelle a été réellement découvert en Chine au 3ème siècle, et la technique que nous employons actuellement  a été améliorée et mise en œuvre au 18ème siècle en Angleterre.

Au Moyen-âge les moines se servaient de l'aquarelle sur les manuscrits qu'ils enluminaient.

Longtemps considérée comme un art de " seconde zone " par rapport à la peinture à l'huile, de nombreux artistes contemporains en ont fait leur art de prédilection.

Les Maîtres sont : Raoul Dufy et Paul Cézanne.

Les aquarelles sont le plus souvent peintes sur du papier blanc.

L'aquarelle est constituée de pigments et de gomme arabique.

Elle se présente en tubes ou en godets et permet de réaliser un tableau tout en brillance et en luminosité.

L'aquarelle est une peinture qui possède, comme son nom l'indique, l'eau en élément de base ce qui fait que les couleurs ne peuvent jamais être vives.

C'est l'eau qui donne à cette peinture toute sa transparence et sa luminosité mais aussi une grande délicatesse dans les nuances.

Dans la terminologie de la peinture on dit souvent d'une peinture très légère qu'elle est "aquarellée".

Cet effet de mixtion s'oppose, par exemple au grand contraste, appelé "contraste simultané" de la peinture à l'huile.

Ce qui donne le rendu exceptionnel de l'aquarelle c'est que la peinture n'est jamais uniforme.

C'est aussi le jeu des lavis de couleurs transparentes et la blancheur du papier qui offre à l'aquarelle sa brillante et son éclat si caractéristiques en lui permettant de saisir la lumière.

MATERIEL DE BASE :

Papier pour aquarelle.

Peintures spéciales aquarelle.

Pinceau à aquarelle.

Palette ou des godets à mélange.

Un chiffon et du papier absorbant.

Un crayon de papier.

Un godet d'eau.


MATERIEL FACULTATIF :

Gomme à masquer ou drawing-gum.

Vernis à aquarelle mat liquide ou en bombe.


DESCRIPTION DETAILLEE DU MATERIEL :

Papier aquarelle : Le papier aquarelle est relativement épais pour ne pas se gondoler avec l'humidité contenue dans la peinture.

Il est conseillé de prendre un papier d'un minimum de 300 gr/m².

De par sa qualité d'absorption, il permet de retenir les pigments de l'aquarelle et empêche la peinture de filer.

Certains papiers pour l'aquarelle présentent une surface tramée ou un peu granuleuse qui donnera un aspect final texturé à la peinture grâce à la répartition des pigments.

Dans le commerce, on trouve du papier à aquarelle fait main ; ce papier dit "papier-cuve" est le meilleur des papiers mais il est également assez onéreux.

Les papiers faits à la machine sont également de bonne qualité et beaucoup moins chers.

Peinture aquarelle : Elle se présente en tubes, en godets ou pains.

L'éventail des couleurs d'aquarelle est immense.

Pour débuter, il est conseillé de se procurer, en base les peintures de couleurs primaires et secondaires.

  • Couleurs primaires : Rouge magenta, jaune et bleu cyan

  • Couleurs secondaires : Violet, vert et orange

  • Couleurs tertiaires : Turquoise, grenat, bleu violacé, vert herbe, jaune safran et rouge orangé.

Pinceau à aquarelle : C'est un pinceau qui a la principale caractéristique de prendre et de retenir une grande quantité de peinture.

Son autre avantage est qu'il permet de varier facilement la largeur des traits.

Les pinceaux en poils de petit-gris sont les plus conseillés pour réaliser le lavis.

Pour la peinture des détails, il faut utiliser des pinceaux en petit-gris ou en martre.

Pour la finition et donner les rehauts nécessaires, les pinceaux les plus adaptés sont ceux en martre kolinski. C'est le poil idéal pour les pinceaux d'artiste en donnant une précision et une qualité de travail incomparables.

Il est très utile, mais pas indispensable, d'avoir un pinceau par couleur, et un pinceau réservé à l'eau qui permettra de faire fuser la peinture.

En récapitulant, on compte en général une base minimum de quatre pinceaux : un pinceau plat en poil de petit-gris pour effectuer le lavis ; deux pinceaux ronds et fins en poils de petit-gris ou de martre pour les détails ; un pinceau fin en poil de martre kolinski pour les finitions.

On peut, évidemment utiliser des pinceaux acryliques.

Gomme à masquer ou drawing-gum : C'est une sorte de gomme liquide que l'on passe au pinceau sur les endroits qui doivent rester vierges de peinture.

Elle forme une sorte de peau que l'on retire ensuite avec une simple gomme à papier lorsque l'aquarelle est bien sèche.

ENTRETIEN DES PINCEAUX :

Les pinceaux d'aquarelle peuvent se conserver longtemps à condition de respecter quelques règles de base.

Après chaque séance de peinture, rincer les pinceaux sous l'eau du robinet.

Les savonner afin d'éliminer les éventuelles traces de peinture et les rincer de nouveau à l'eau claire.

Laisser bien sécher le pinceau, et remettre en forme les poils avec les doigts.

Il faut laisser sécher et conserver les pinceaux la "tête" en haut pour éviter le tassement des poils.

Il existe également, dans le commerce, des produits de nettoyage spécifiques aux pinceaux d'aquarelle.
 

IMPRIMER CETTE PAGE


Homejardin vous propose d'imprimer cette page, mais cette offre est réservée à un usage personnel. Merci pour votre compréhension.

Nous contacter via le FORMULAIRE UNIQUE pour toute autre utilisation, notamment commerciale

Imprimer cette fiche

 
PAGE SUIVANTE


(©)) 2007 - 2014 homejardin.com
Droits enregistrés sous le N° 00045038
auprès de copyrightdepot.com
Hébergeur :  ONLINE SAS
BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour vendredi 19 septembre 2014

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
NOUS CONTACTER